Force est de constater …

Force est de constater …

Depuis le début de cette épidémie, un certain nombre de personnes (dont je fais partie) ont fait entendre leurs voix pour apporter un éclairage autre sur la gestion sanitaire et dénoncer cette crise autoritaire qui se mettait en place. Force est de constater que le plus grand nombre semble avoir accepté de perdre son propre pouvoir, la plupart de ses libertés et droits, au bénéfice des élites dirigeantes avec leurs stratégies apeuristes, nous manipulant vers des solutions qui, au final, n’en sont pas. En effet, le vaccin, porté comme la seule alternative pour envisager de retrouver la vie d’avant, ne tiendra pas ses promesses, car, ce n’est qu’une nouvelle forme de thérapie que l’on expérimente sur la population générale, sans le dire ouvertement, dont on ne connaît pas les conséquences, et surtout, qui ne règle rien (possibilité d’être contaminé, de transmettre le virus, durée d’immunisation ? Efficacité face aux mutations virales ?, …). Le politique nous a donc amené dans une impasse qui lui est néanmoins fort utile. Il pourra ainsi continuer de surfer sur les vagues de virus, sur les peurs, et sur les états d’urgence ! La vie d’avant, peu à peu, s’estompe et ne reviendra pas. Cela paraît être acceptable pour beaucoup de concitoyens. La société est désormais, faute de voix libres du peuple, aux mains des nouveaux gourous de la mondialisation, des nouvelles technologies, de la médecine transhumaniste et de « l’enchimiquement » de la vie. Après avoir, bu, mangé, respiré des polluants chimiques, on nous en injecte dans notre corps. L’humanité, sidérée, accepte que les élites qui la méprisent continuent à vivre comme des sangsues au crochet du fruit de votre travail. Ce sont ces mêmes gens qui sont grassement payés et qui vous restreignent vos libertés et droits, vous asservissent obnubilés par leurs quêtes idéologiques fratricides. Il me faut donc accepter cela puisque c’est le choix général. Soit ! Je vous le reconnaît. Mais, cette soumission n’est pas la mienne. Et je revendique même le droit, le devoir, de me démarquer de ce troupeau docile et de devenir un vilain « mouton noir ». De penser, de parler, d’agir et de créer autrement que dans l’asservissement au profit des plus riches. Je continuerai donc à porter mes valeurs, mon esprit critique, mon discernement face à la pensée et au discours uniques voulus par nos dirigeants et largement colportés par les haut parleurs médiatiques. Je continuerai de chercher la meilleure façon d’entretenir ma santé, naturelle et saine. Je continuerai de partager tout ce qui m’est cher avec tous. Je continuerai de croire au destin de l’Humanité libre et créative. Mon Dieu n’est pas l’argent ou le profit ! Mon ego ou mes peurs ne dirigent pas mon existence. Par respect envers tous ceux qui se sont battus pour nos droits et libertés, je continuerai à y croire. Ma vie vaut bien plus que tout leur business ! Lorsque nous aurons tout laissé détruire, que nous restera t’il ? Comme beaucoup d’autres, nous nous sommes réveillés, levés et ne laisserons pas ces dangereux gourous nous voler notre avenir. Un jour viendra où le plus grand nombre prendra conscience de ce qui s’est joué pendant ces années là. Comme ce qui s’est passé au Capitole hier, les élites se croyant confortablement installées dans leur pseudo pouvoir, auront à craindre la colère du Peuple.

Tant que l’espoir continue, même en une seule personne, ils n’auront pas la certitude d’avoir totalement gagné !

Big hug et câlins pour tous !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :