La mondialisation de la maladie

Posons le contexte :

Nous assistons depuis plusieurs décennies à un phénomène alarmant dont il est utile de prendre conscience, et qui s’inscrit dans un projet encore plus vaste de contrôle des populations et du vivant. Ce long processus a commencé avec l’essor de l’industrie pétrochimique qui fût à la base de créations de substances, produits et dérivés toujours plus nombreux, issus du pétrole, et qui ont rapidement envahi notre quotidien. De plus, ils ont copié certains composés naturels pour les produire synthétiquement (vitamine C, par exemple). Tout ceci a, certes, facilité notre existence, mais a surtout été une source infinie de profits pour les industriels. Avec la mondialisation, de grands groupes internationaux ont donc pu se constituer et de grandes fortunes ont vu le jour. Dès lors, ces mastodontes ont acquis un poids financier et d’influences considérable. En parallèle, la plupart des états, pour des raisons liées à leurs dirigeants et leur égo démesuré et pour répondre aux sirènes de la démagogie, ont dépensé plus que de raison et se sont endettés auprès d’intérêts privés. Cet endettement, même si certains économistes nous disent qu’il n’est pas dangereux car les taux d’intérêts sont négatifs, me semble totalement pervers, car il dépossède les nations de leurs capacités à gérer leur devenir, leurs libertés et droits. Nous avons pu le constater à la faveur de cette gestion de crise, au niveau individuel et collectif avec la mise en place de mesures de contraintes pas toujours justifiées et justifiables par les données réelles de la pandémie. Comment penser qu’un état surendetté puisse gérer librement sa politique contre les intérêts de ceux qui possèdent sa dette ? Comment cette même nation peut peser contre des multinationales qui ont des réseaux d’influences et des lobbyistes infiltrés dans toutes les sphères d’influences et de décisions et qui pèsent économiquement plus lourds que lui ? Hors ces multinationales ont des actionnaires à nourrir et des cotations en bourses à faire fructifier ! Profits et dividendes à gogo !

Maintenant, parlons un peu santé ou plutôt maladies :

En effet, le domaine ne fait pas exception à ce constat. Cela fait bien longtemps que les enseignements en facs de médecine et ensuite la formation continue des médecins (aussi via les visiteurs médicaux) sont organisés pour répondre aux impératifs de l’industrie pharmaceutique. Les pouvoirs publiques ont modélisé le système de santé pour le faire rentrer dans la vision transhumaniste 2.0 : de moins en moins de structures, si possible regroupées pour faire des économies, l’utilisation du digital et de l’IA pour la téléconsultation avec ou sans présence physique de médecin, mise en place de protocoles de soins et de traitements pour standardisation des pratiques, baisse du niveau minimum de prescription de traitement afin de pouvoir augmenter leur utilisation, déremboursement ou interdiction ciblés de thérapeutiques non rentables pour les labos chimiques, et, tout dernièrement, généralisation d’un traitement invasif pour des biens portants avec ce pseudo vaccin. « Les gens bien portants sont des malades qui s’ignorent » faisait dire Jules Romain à son fameux dr Knock.

Big pharma ne peut que remercier les gouvernements qui les financent et qui favorisent et incitent à la consommation de vaccins, les médias qui leur organisent leur campagne de pub et nombre de médecins et scientifiques qui cautionnent, contre les valeurs de leurs serments et de leur éthique médicaux. Mais si « ventre affamé n’a point d’oreilles, esprit cupide n’a pas non plus d’éthique et de conscience » !

Ainsi donc, nous avons basculé dans une conception pathologique et chimique de la santé. Avec beaucoup d’allégresse, on s’est affranchi de tous les freins et verrous qui permettaient d’éviter nombre de pièges de la mondialisation sanitaire transhumaniste. On s’est donc assis sur des pans entiers de la préservation de la santé naturelle et on remet en cause les fondements même du fonctionnement normal de notre corps et de ses processus de protection. Tout cela pour satisfaire les fantasmes délirants de milliardaires et groupes d’influences qui poussent à la roue ! Se faire injecter des produits chimiques non encore totalement évalués ! Quelle idée saugrenue et qui défie la logique, la raison et l’entendement d’un esprit comme le mien. Une notion qui présidait à la « médecine du temps jadis » : surtout ne pas nuire semble avoir été remplacée par celle des bénéfices/risques : bénéfices pour big pharma et risques pour les usagers des vaccins chimiques ! Pour ma part, je n’ai pas souhaité participer à cette expérimentation à grande échelle d’une, peut-être, nouvelle thérapeutique. Je pense simplement à ceux qui vont avoir des effets secondaires suite aux injections ou qui vont décéder : « morts pour les bénéfices des labos » pourrait-on lire sur leur épitaphe … . Alors que les pseudos moralistes et culpabilisateurs de tous poils et des plateaux télé passent leur chemin, cela ne fonctionne pas sur moi ! L’esprit critique et le discernement sont toujours actifs en moi et la sidération, les peurs n’ont pas eu d’impact sur ma pensée et mon comportement. Je ne suis toujours pas prêt de vendre ma santé pour aller au resto, au concert, en boîte ou voyager !

En acceptant tous ces produits chimiques et de synthèse (engrais, pesticides, plastiques, solvants, colles, adjuvants, excipients, additifs alimentaires, OGM, nanoparticules, COV, médicaments, …) la liste est très longue, nous avons laissé polluer notre environnement, notre alimentation, notre planète entière. Maintenant avec les médicaments chimiques et vaccins chimico-géniques nous terminons le travail en polluant encore plus en profondeur notre corps et notre santé, ce à quoi nous tenons le plus ! Humain et non cobaye ! Etre libre et non pas rat de laboratoire ! J’incite chaque être humain à revenir à la base de la pensée scientifique qui n’est pas : « j’accepte sans discuter et je suis le mouvement », mais : « je doute, je recherche, je m’informe et je me fais ma propre expérience, ma propre idée ». Alors, certes, ils vous ont fait peur, chaque soir en égrenant le nombre de morts (pas tous covid, d’ailleurs). Ils vous ont prédit des centaines de milliers de morts à venir (pas vus !). Vous ont dit que seul le vaccin pourrait vous faire revenir à la vie d’avant ! Et ils vous demandent de porter toujours le masque et respecter encore les gestes barrières, même vaccinés !!!!!!!!!!!!

Apparemment, le suppositoire n’était pas encore assez gros !

Antoine Chevalier, thérapeute quantique

2 Comments

Ajouter un commentaire →

  1. Tariel AnneLaure 3 juin 2021 — 20 h 31 min

    Ils ont magnifiquement réussi à instiller la peur chez les personnes qui se rassurent avec le vaccin… pour tous les vaccinés , comment ne pas rajouté une peur supplémentaire en leur parlant des risques du vaccin ??? Ce qui affaiblit encore leur immunité… comment rassurer toutes ces peurs??? Est-ce que même tous ces politiques ne sont pas dans la peur de perdre le pouvoir ???

    J'aime

Répondre à Tariel AnneLaure Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :