A QUOI SERT UNE CRISE ?

Pourquoi arrive t’elle ? Elle survient quand les conditions sont réunies afin de nettoyer, purger, un être, une organisation ou un système et pouvoir ainsi repartir sur des bases plus saines. En effet, l’ancien mode de fonctionnement ne parvenait plus à pérenniser et à conduire au développement de l’entité considérée. Prenez l’exemple d’une crise cardiaque : le comportement de la personne (stress, sédentarité, alimentation trop riche, tabac, alcool, …) a conduit à ce que le corps décompense via son coeur. Ce coup d’arrêt brutal force alors l’individu à reconfigurer son hygiène de vie afin de pouvoir continuer à vivre.

Hors, dans un système mondialiste mafieux, la crise n’arrive pas parce qu’elle devient nécessaire, vertueuse, à la bonne marche des choses. Elle survient car elle est souhaitée, instrumentalisée, favorisée et entretenue à la demande de ceux qui tirent les ficelles et quand ils en ont besoin pour leur business et leurs profits. Comme nous avons pu le constater depuis plus de 18 mois :

  • bloquer l’économie d’un pays pour faire s’endetter les états (force publique) au profit d’intérêts privés
  • fermer les petits commerces pour les faire disparaître favorisant de grands groupes internationaux
  • asseoir la main mise d’un système de contrôle dans tous les domaines et rouages des états nations jusqu’à l’échelle individuelle
  • détruire tous les systèmes de protections individuels et collectifs publiques

pour soutenir cette mondialisation mafieuse. Ici, cette dernière a souhaité institutionnaliser un nouveau dogme : la norme sanitaire et technologique. Cela s’est donc déroulé suivant plusieurs axes :

axe 1 : trouver un vecteur, le laisser diffuser et se propager, puis médiatiser à outrance en faisant peur aux populations pour arriver à l’état de sidération, facilité par les injonctions contradictoires.

axe 2 : s’appuyer sur les dirigeants politiques qui ont mis en oeuvre des gestions de crise anxiogènes, restrictives, coercitives et punitives, en s’abstenant, bien sûr, de prendre en charge précocement les malades afin d’aboutir à des formes graves. Celles-ci venant submerger le système hospitalier qu’ils avaient pris soin, depuis plus de trente ans, de réduire en personnels et moyens.

axe 3 : définir le choix vaccinal comme étant la seule opportunité pour sortir de ce qu’ils avaient mis en place. Ceci nécessitant d’avoir, en parallèle, dénigrées et interdites tous les autres alternatives possibles et déjà existantes. Car ce choix était justement un des buts poursuivis : lancer à grande échelle l’expérimentation d’une technologie sanitaire et de traçage numérique.

axe 4 : financer et payer les vax des labos privés avec de l’argent publique avec prise en charge du plan marketing et de l’incitation, voire de l’obligation d’utilisation par les populations, par les états !

On perçoit bien que cette crise sanitaire a servi à détruire d’un côté et enrichir de l’autre. Ceci fait totalement écho, en médecine chimique, à la notion de bénéfices/risques !

Alors, faut-il se réjouir d’avoir été intégré(e)s à un essai clinique à grande échelle d’une technologie dont nous, utilisateurs, ne savons rien et n’avons même pas droit au chapitre, tant l’information en est occultée ou travestie ? Nombre des grands principes fondateurs de la médecine ont été ici bafoués, piétinés sous le couvert du progrès technologique et d’une pseudo urgence pandémique. Certains se gavent et continuent à nous exploiter et nous mépriser, tandis que le quidam continue gentiment à porter son masque et se faire piquer ! Où sont donc passés la dignité humaine, le respect de la vie et les valeurs humanistes ?

Les heures sombres d’aujourd’hui ressemblent tant sur le fond à celles connues il y a 80 ans … . Le dogme sanitaire vaut il mieux que celui de la race pure ? Que mon voisin s’appelle « Levy » ou « complotiste », ce sont toujours les mêmes ressorts profonds d’inhumanité qui s’expriment !

Alors, …, on a le choix. On a toujours le choix. Comme l’a fait une minorité de résistants, sous occupation, je refuse de rentrer, d’alimenter plus longtemps ce qui ne correspond plus à mes valeurs. J’ose vivre qui je suis et ce que je suis venu incarner. Je reprends mon propre pouvoir que je ne délègue plus à personne. Nul politique, pseudo élite, décideur, ne peut m’empêcher de me détourner de ce système devenu mafieux et pervers et de me tourner, de construire un nouveau plus vertueux. Il se fera, mais sans tous ces manipulateurs qui ont trempé dans la compromission. Je ne fais plus partie de votre monde vendu aux profits et aux mensonges. Vous n’aurez jamais ma liberté de créer et nous sommes de plus en plus nombreux à y être résolu !

Antoine Chevalier, citoyen quantique et éveillé

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :