Le jeu pervers des « élites » mondialistes

Ce texte est principalement destiné à ceux qui, par bonne foi ou crédulité, font encore confiance à nos dirigeants et suivent gentiment leurs mesures et décisions politiques !

Siècles après siècles, une petite partie de la population s’est spécialisée dans le rôle « autoproclamé » de gérer les affaires du plus grand nombre. Ceci s’est concrétisé, chez nous, par la « démocratie de suffrage ». Permettant ainsi d’élire le candidat préféré, au programme répondant le plus aux attentes des votants. Or, avec une abstention record et un panel de candidats artificiellement réduit et cooptés dans les logiques partisanes (parrainages), ce système ne fonctionne plus. Etre élu par défaut (vote contre et par 25 % des électeurs) n’est plus représentatif. Inutile donc pour les élus de fanfaronner ! De plus, il n’a jamais été instauré que pour pouvoir briguer des fonctions aussi importantes, les personnes dussent avoir et porter des valeurs : probité, intérêt de la nation, éthique personnelle, … . Avoir, non pas une conduite exemplaire, mais ne pas être entachée de magouilles et bidouillages politico-économiques. En un mot, au moins posséder un casier judiciaire vierge ! L’exercice du pouvoir comporte tant de tentations que la personne ayant une si haute idée d’elle-même, c’est à dire sous l’emprise de son ego, aura tôt fait d’embrasser. La fin justifiant les moyens !

Mais les « pseudos élites » se sont aussi investies ailleurs. Le système de mise en concurrence a fait émerger celui (ou celle) qui est le plus prompt à prendre l’ascendant sur les autres. Basé aussi sur la rentabilité et l’efficacité au service du profit, tout ceci a prédisposé à l’émergence de concentration de moyens sur un faible nombre d’opérateurs : les multinationales ! Autres leviers importants furent l’actionnariat et la spéculation boursière. Ainsi, sous prétexte de mondialisation, on a ouvert les marchés nationaux à la libre concurrence de systèmes de productions n’étant pas équivalents. Pour pouvoir vendre à l’extérieur, on poussait à produire plus et à moindre coût. Le surendettement accompagnait la baisse des revenus. Les filières agricoles ont été sacrifiées comme cela. Le cultivateur ne produisait plus pour nourrir la population autour de lui, et comme cela était sa raison d’être depuis si longtemps. Il semait ou élevait ce qui était subventionné, par des instances administratives lointaines, et, en fonction des besoins du marché spéculatif !

Systématiquement, cette vision mondialiste d’uniformisation par le bas (chère aussi aux idéologues de gauche) a conduit à faire perdre l’utilité de la production, l’excellence du savoir faire au profit d’un productivisme bas de gamme, à prix cassés, inondant les marchés. La quantité plutôt que la qualité !

La perte de compétences n’a pas épargné les autres secteurs performants de notre économie. Tous nos fleurons nationaux ont été sacrifiés par nos dirigeants mondialistes (Alstom, …). Tout a été fait pour couler ce qui était la fierté du pays. Politiquement, administrativement, logistiquement, prospectivement, l’efficacité a été détruite à l’autel d’une austérité imposée.

Aujourd’hui, quand vous êtes malade, le médecin vous dit de rester chez vous (peur de contaminer son cabinet et sa personne), les urgences vous demandent de ne plus venir engorger leurs services et de prendre des cachets chimiques en attendant que cela passe. Cela s’appelle un déni de soin ! Et les quelques soignants qui continuent à respecter leur serment se font poursuivre par l’administration et leurs ordres !

Perversion d’un système aux mains des mondialistes ! Tout est depuis longtemps et savamment orchestré pour détruire le bien public au service des intérêts privés. Les retraites à la française laisseront certainement la place aux fonds de pensions privés. Nos dirigeants arrosent avec des milliards d’argent public un régime mis en cause dans des scandales financiers et nous demande de nous serrer la ceinture. Solidarité ne veut pas dire complicité ! Pour qui travaillent ils ? Pour les « mafieux » étrangers ou l’intérêt du pays ? Que font donc les supposées oppositions de façades et les responsables politiques de tous bords ? Eux aussi ont été manipulés par les peurs (épidémies, pénuries, guerre, climat, …) et n’ont pas eu la force, le courage de se dresser contre la pensée unique. On abreuve aussi par milliards d’argent public des cabinets de conseils privés alors qu’on paye des hauts fonctionnaires à foison. Perversion ou manipulation quand on invoque la défense des libertés et de la paix à l’extérieur, pour mieux nous les enlever à l’intérieur. Je déshabille les miens pour habiller et enrichir les multinationales et les groupes d’intérêts privés et parfois à la limite de la légalité ! Pas grave, pour ceux qui font les lois … . Mais ceux qui vous font la morale, vous infantilisent et essaient de vous culpabiliser sont ils à la hauteur de leur discours ?

Perversion quand on arme un belligérant pour arrêter une guerre.

Perversion quand cette même guerre est utilisée par les spéculateurs pour faire augmenter artificiellement les prix, sans que nos dirigeants ne prennent des mesures sur les causes, sauf dépenser encore de l’argent public pour essayer de contrer les conséquences.

Perversion quand on invoque un réchauffement climatique alors qu’on continue à polluer et réduire la biodiversité.

Perversion quand on réduit nos moyens de production énergétiques et qu’on suit les mesures voulues par l’otan contre un de nos fournisseurs de gaz pour l’acheter plus cher ensuite !

Perversion quand on vous vend le tout numérique pour que l’intelligence artificielle puisse contrôler vos activités et que par un seul bug ou une coupure de courant on puisse réduire votre existence virtualisée à néant.

Perversion quand on diffuse des technologies qui vous font vivre dans un environnement électromagnétique nuisible pour votre santé (4G/5G).

Perversion quand on remplace des pratiques de soins naturelles par des productions chimiques modifiants même votre ADN.

Perversion quand l’industrie pharmaceutique crée des pénuries artificielles pour promouvoir leurs nouveautés.

Perversion quand on ne prend que des mesures coercitives, contre vous, vos droits et vos libertés, en arguant de vous protéger.

Perversion quand on vous diffuse des informations qui vont toutes dans le même sens ou « pensée unique », sans laisser la place au débat contradictoire d’idées.

Perversion quand on juge « complotiste » toute personne qui ne pense pas comme la doxa officielle.

Perversion quand on paye des gens qui votent des lois contre nous.

Perversion quand on utilise toutes vos peurs pour prendre le pouvoir sur vous.

Perversion quand on suspend (sans moyen de subsistances) soignants et pompiers en période de pandémie et de feux de forêts alors qu’on fait venir d’europe des pompiers non vax, … .

Perversion, enfin, quand on laisse un jeune monarque, instable et croyant tout savoir, concentrer tous les pouvoirs et que personne n’ose s’opposer à lui ! Tous complices !

Lorsqu’un système, quel qu’il soit, est devenu aussi pervers, répressif (gouvernance par restriction et traçage), « mafieux », c’est qu’il n’est plus très loin du chaos !

Antoine Chevalier, citoyen quantique éveillé

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :