Comment y voir plus clair ?

Depuis plus de quarante ans, nous assistons à des évènements que nous ne pensions pas voir arriver, et, à une accélération du temps. Ceci est tout à fait singulier, mais, comme partout dans l’univers, tout a sa raison d’être. Alors comment essayer de comprendre et de pouvoir accompagner, suivre cette évolution qui surgit dans notre vie ?

Il est important de poser quelques postulats avant d’aller plus loin. Le premier est que nous vivons sur une planète qui fait partie de l’univers et qui fonctionne et évolue comme tout ce qui existe en son sein. Le second est que nous subissons en tant qu’habitant de la terre ce que vit la planète. Nous sommes dépendant d’elle et de ses ressources. Le troisième concerne l’état de réalité que nous percevons : la dualité. En effet, le jour et la nuit, le bien et le mal, le yin et le yang, le masculin et le féminin, … en sont des exemples parlant. Tout semble fonctionner selon deux polarités différentes mais utiles l’une à l’autre.

Hors, cette réalité est fonction du regard que nous portons et de la compréhension que nous en retirons. Si nous décidons de changer ce focus sur ce qui nous entoure, alors nous pourrons obtenir une autre connaissance du monde que nous expérimentons. Pour en revenir à la question initiale, pour essayer d’y voir plus clair, il peut être utile de changer votre vision de ce que vous vivez et du pourquoi vous le vivez. Lorsque vous voulez faire un puzzle, vous partez de pièces aux formes disparates et qui sont toutes différentes. En restant dans cette vision éparpillée, les pièces mélangées et les unes parmi les autres, vous ne pouvez percevoir la finalité du puzzle une fois complété et assemblé. C’est la mise en lien d’un élément avec l’autre, et ainsi de suite qui vous permet de progresser. Souvent vous commencez par établir le cadre extérieur, et puis vous complétez à l’intérieur et avancez jusqu’à la réalisation de l’ensemble. Et il vous faut bien, à un moment ou un autre, avoir vu le puzzle complet afin de pouvoir le reproduire. Cette capacité de compréhension des mécanismes de la vie, de son évolution, des liens qui existent entre des évènements n’ayant, à priori, aucun rapport entre eux, est fort utile dans les périodes de transition. Et la survenue d’évènements improbables et l’accélération de leur apparition en sont les symptômes. Nous sommes donc bien en processus de changements : de conscience, de positionnement, de fonctionnement et d’interaction avec tout ce qui existe. Hors dans ce genre d’expérimentation, vous avez, dans la vision duelle, toujours une partie qui tend, est poussée à évoluer, et une autre, qui freine car souhaite rester dans le confort du connu. Mais, cette conception duelle est aussi en évolution. Car ce n’est pas l’unique façon de fonctionner et de voir le monde. En effet, dans l’exemple d’un verre à moitié rempli d’un liquide, la dualité vous fera percevoir soit un contenant à moitié vide ou soit à moitié plein. Mais vous pouvez choisir de porter un regard sur un verre à moitié rempli, tout simplement, dans une vision unique ! Ainsi, passer d’une perception séparée en deux ou plusieurs réalités à une considération unique d’une réalité globale unifiée. De même, si vous examinez la crise que nous connaissons, vous pourrez quitter l’image de deux conceptions qui s’opposent : des dirigeants qui veulent imposer leur pouvoir contre la volonté des peuples, et, les aspirations profondes des personnes luttant contre des élites qui veulent les museler. Vous aurez même la possibilité d’y voir une transition, d’un ancien monde qui a fait son temps et qui bascule vers l’effondrement et le chaos, vers une nouvelle société humaniste, résiliente et poursuivant le bien commun. En choisissant de quitter le mode de fonctionnement duel, vous optez pour une représentation plus globale et pertinente de l’évolution de la vie. Vous ne verrez plus des forces involutives qui cherchent à étouffer les droits et libertés contre les peuples et des forces évolutives qui combattent la « matrice », mais que tout concoure à faire bouger les lignes. A la fois dans le bon sens en se réveillant les uns les autres et par le jeu des forces involutives pour créer les conditions du réveil des plus endormis, en touchant le fond pour mieux rebondir. Vous n’aurez plus peur des forces involutives, car vous comprendrez qu’elles font leur job au service, aussi, de l’évolution de l’Humanité. Ceci ne veut pas dire qui faut les laisser gagner et faire leur jeu, mais qu’elles ont leur utilité par les actions involutives qu’elles réalisent aidant ainsi, par contraste, à mieux trouver le plus pertinent chemin d’évolution. Enfin, vous pourrez alors en conclure, que si les forces involutives sont au service indirectement du chemin d’évolution de l’univers, elles ne peuvent triompher contre ce qui les domine. La Lumière efface toujours l’ombre, que ce soit dans ce monde physique ou dans les autres réalités. Alors, n’ayez plus peur des forces mafieuses qui s’agitent. Réveillez vous en conscience de ce que vous êtes et vous saurez, au plus profond de vous, quel chemin prendre pour construire cette nouvelle Humanité sur cette nouvelle Terre. Non plus dans cette « vision du bien contre le mal », mais en ayant fait votre choix d’évoluer vers l’épanouissement de chaque forme de vie dans le respect de tous. De plus, en vous tournant résolument vers la création de ce nouveau Monde, vous cesserez d’alimenter (par vos peurs, colères, frustrations, …) l’ancien qui mourra de faim ! De toutes les façons, les forces involutives ne pourront résister à la transition énergétique initiée. Celle-ci les rendra incompatibles avec les hautes fréquences vibrant sur cette belle planète. C’est juste une histoire de temps, de durée. Soit un plus grand nombre de personnes s’éveille rapidement et ils n’auront que peu de temps pour jeter leurs dernières forces nuisibles pour « piquer » (donc stimuler les plus endormis). Soit, par la léthargie ambiante, ils pourront (et c’est logique !) avoir plus de temps pour agir. A nous de choisir si nous voulons arriver à cette nouvelle Terre plus ou moins rapidement. Mais cela dépend aussi des personnes qui continuent à suivre la matrice, croyant à leurs chimères. Nous sommes tous reliés et interdépendants sauf qu’à un moment les écarts de niveaux de conscience seront tels qu’il y aura séparation des réalités qui ne pourront plus être compatibles dans le même « ici et maintenant ». Alors faites votre choix et mettez vous en chemin. Sans regrets, ni remords pour ceux qui auront choisi de suivre l’autre alternative. Respect pour leur choix et bonne route à eux, où ils pourront aller. Il n’y a pas dans l’absolu de mauvais choix. Mais cela ne sera pas dans la même réalité que ceux qui auront décidé de se réveiller et de construire ensemble. Alors, on y va ?

Antoine Chevalier, citoyen quantique éveillé

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :